• Attachez bien vos ceintures, aujourd'hui je vous emmène en voyage !

    Bateau chinois sur le RhinArpentons les villes du monde, un carnet à dessin sous le bras et un crayon ou un pinceau sur l'oreille pour croquer les différents endroits, lieux, paysages, bâtiments, architectures, végétations, peuples... Bref lions deux de mes passions et peut-être les vôtres si vous lisez ce blog la géographie et l'art ! Et pour cela il suffit de pousser tout simplement les portes du monde des Urban Sketchers, abrégé USK, ces groupes constitués d'artistes, dessinateurs et dessinatrices amateur.e.s. ou professionnel.le.s. qui croquent les zones urbaines et le quotidien depuis 2007. Ces groupes revisitent à leur manière les carnets de voyage type croquis bien connus des explorateurs et exploratrices. 

    Le concept ? On se donne rendez-vous dans un lieu, on choisit un spot où se placer et on dessine ! On essaye de dégager l'essence de l'endroit, détail ou vue d'ensemble, sur le papier, en passant du réalisme à l'abstrait. Et pour terminer la rencontre, on fait un vernissage, où toutes les productions sont mises en commun et on peut ainsi découvrir le point de vue des autres sur ce même lieu tiens on fait donc de l'anthropologie aussi ? D'ailleurs ça ne doit pas être pour rien que leur devise est « Voir le monde, de dessin en dessin ».

    Jardin Botanique de Bonn

    Quelque soit votre niveau en dessin vous êtes les bienvenu.e.s !

     

    Vrai.e.s Urban Sketchers ou affilié.e.s, tou.te.s partagent la même passion. :)

    1. Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif.
    2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.
    3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d'instants.
    4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons.
    5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversités de nos styles.
    6. Nous nous soutenons les uns les autres et dessinons en groupe.
    7. Nous partageons nos dessins en ligne.
    8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

     

     Pour ma part, j'ai découvert les Urban Sketchers, un peu par hasard, en septembre dernier à Bonn. Depuis je dessine avec eux une fois par semaine in-situ au détour de la ville. Une expérience que je n'avais encore pas trop développée jusqu'ici mais qui très formatrice et qui me permet de progresser rapidement. Je me suis mise aux crayons de couleur aquarellable et j'ai même dû investir dans de nouveaux carnets de croquis ! Je vous joins quelques petites esquisses faites lors de ces rencontres. Enjoy it ! :)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • News et nouveautés 2022 En ce moment je fais un peu de rangement sur le blog.

    Vous allez avoir des publications qui étaient en préparation depuis un moment (j'essaye de mettre à jour tous mes articles hors lignes) mais aussi quelques nouveautés pour vous donner de mes nouvelles plus récentes :) Pour vous aider à y voir plus clair, je réorganise mes rubriques ! Vous allez sûrement en constater l'apparition de nouvelles dans les prochains jours, les dernières arrivées actuellement étant "Je te donne la plume" et "Cultures et (pluri)linguisme" deux sujets que j'avais commencé à développer ces dernières années sur le blog de manière ponctuelle et qui devrait s'étoffer. J'ai aussi rajouté un onglet accueil "Home Sweet Home" qui vous donne des informations pour naviguer sur le site et où je continuerai de faire mes points actualités du blog.

    J'en profite pour vous lister les rubriques avec les liens ;) Enjoy-it !

     

     Liste des rubriques et de leurs contenus : (dernière modification juin 2022)

    Esquisse et Créations : Côté arts visuels de l'Utosphère - Petits croquis, créations et dessins, partages sans fil rouge précis...

    Carnets de voyages : Côté géographe de terrain des temps modernes - Aux détours de mes nombreuses routes, récits, photos, notes, bribes de mes voyages et visites. 

    Projets Utopim'stes : Côté 100% Utopi'mste  Et ben plus tard moi j'aimerais bien ... Parce qu'on deviendra tous grands ;) 

    Itadakimasu ! Côté culinaire de l'Utosphère Bon Appétit ! Où il est question de petits secrets culinaires dévoilés...

    Cultures et (pluri)linguisme : Côté enseignante chercheuse de l'Utopim'ste Pour parler des diversités culturelles, des réflexions sur les langues, du plurilinguisme, mais aussi pour comparer, faire des parallèles, des mises en relation afin de mieux comprendre notre monde multiethnique. 

    Lu, Vu, Entendu : Côté sorties culturelles et Blockbuster de l'Utopim'ste Diverses réactions ou critiques après lecture, visionnage, visites ou écoute...

    Vie d'une Utopim'ste : Côté vie quotidienne et anecdotes sur le monde utosphèrique Petits partages, en photo, en dessin, en BD de quelques pans de ma vie passionnante : la vie d'une Utopim'ste !

    Je te donne la plume : Côté écrivaine en dans l'herbe de l'Utopim'ste Là où se racontent des histoires, où se posent des petites notes griffonnées sur le papier, des projets d'écriture et des essais littéraires de l'Utopim'ste. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ah, Maulévrier ! Ce parc japonisant dont j’avais tant et tant entendu parler et où je souhaitais me rendre depuis un bon moment ! M’y voilà enfin, c'était en octobre 2020, je vous ai ressorti quelques photos pour l'occasion !

     

    Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !

     

    Le parc oriental de Maulévrier est constitué de 12 hectares de propriétés sur les 29 que comptent la propriété du château auquel il est rattaché qui n'ont été aménagés en espace japonisant qu'à la toute fin du XIXème siècle après le rachat du château Colbert par la famille Bergère. On y compte plus de 400 espèces différentes et des aménagements de végétation variés.

     

    Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !

     

    Ce jour là, le jardin s’était paré des premières couleurs de l’automne. J'ai pu y voir les fameuses torii portes de temple japonais et l'adorable petit pont rouge, sur deux îles artificielles nommées îles du paradis, ou îles des êtres immortels, l'île de la grue et l'île de la tortue. Ces noms représentent le principe d'harmonie des opposés, celle du yin et du yang. L'étang sur lequel elles sont situées est au centre du jardin et il prend une place importante dans l'aménagement de celui-ci. Il y a par exemple un barrage qui donne lieu à des petites cascades, et un embarcadère près d'une corne d'or. La végétation s'y reflète très bien, on a même droit à des jeux de lumières colorés au fil de la visite, le chemin principal tournant autour de cet étang. De plus, fait étonnant, les jardiniers font parfois le travail d'entretien, notamment la coupe des arbustes, en bateau ce qui donne lieu à des démonstrations de formation et de taille d'arbre dépaysantes dans le style oriental ils ont été formés dans cet art.

     

    Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !

     

    Encore dans le style japonais vous pourrez trouver, dans le désordre, dans le parc de Maulévrier, plusieurs pagodes stylisées, le pavillon de thé, une collection de bonsaï conséquente et intéressante, le petit jardin de bambou avec différentes fontaines aménagées, les non moins fameuses lanternes qui ornent les jardins avec les différents types décrits sur des panneaux explicatifs, et une exposition photo qui met en parallèle des photos du Japon avec celles du parc oriental. Voyage garanti :)

    On peut y ajouter un autre élément incongru qui vaut le coup d’œil, au milieu de ce jardin de style oriental, japonais certes mais pas que, nous trouvons les statues de lions de pierre khmer,et le pavillon du Cambodge de même genre. Ils se trouvaient à l'origine à l'exposition universelle de Paris de 1900 et ont été élaborées par Alexandre Marcel avant de se retrouver installés ici.

     

    Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !

     

    Bref tout y était : journée réussie ! Et pour en savoir plus c'est par ici : site officiel. Enjoy-it !

     

    Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !Escapade d'un jour #3 Le parc oriental de Maulévrier !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La Guilde des B.A.N.I.T. à lire bannis c'est un projet d'écriture à plusieurs mains, pas que les miennes donc... ;)

    C'est un projet débuté il y a quelques années maintenant, actuellement en friche et mené à l'origine par Becky, Merry, Léoly, Cagouille et moi. L'histoire type jeu de rôle de cinq héroïnes adaptées de nos personnalités chacune ayant créé son personnage dans un monde fantastique où une guerre froide sévit entre les terres magiques et l'empire steam-punk. Dans leur périple, elles remontent vers le Nord, la capitale, pour se venger du dictateur en place et unifier sans le vouloir la résistance. Avec c'était un beau prétexte des dessins à l'appui, des sketch en BD, des cartes du monde, des fiches personnages, une chronologie historique, des bouts d'histoires parallèles et etc. Nous avions créé une plateforme privée pour partager nos trouvailles et créations qui est aujourd'hui à l'abandon. Voici un petit aperçu en image des personnages de la guilde des B.A.N.I.T (les initiales des personnages dans l'ordre : Beriadwen, l'elfe guérisseuse, Ana-Lyza, la mage cagouille, Nola Steel, l'élémentaire de métal, Itsuski soleil rouge, la pirate et Tsumeta Boshi, le loup-garou)

    BeriadwenAna-LyzaNola SteelIstuski soleil rougeTsumeta Boshi

    Je vous livre ici le prologue rédigé de mes propres mains :p ou plutôt les épisodes pilotes qui sont restés cachés pendant tout ce temps. Seul l'avenir nous dira s'ils sortiront ou non de l'oubli ! ;) Cliquez sur les liens pour accéder aux épisodes et Enjoy it !

     

    La rencontre épisode pilote #1 - Quand Béri rencontre Ana

    La rencontre épisode pilote #2 - Incontrôlable Itsuski 

    La rencontre épisode pilote #3.1 - Itadakimasu Tsumeta Boshi  et #3.2 -  Suite et fin

    La rencontre épisode pilote #4 - Nola Steel vers le Nord 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • (petit texte en prose inspiré du bruit)

    Du Silence... 

    « Le silence est d’or. » Non, le silence dort à jamais. En fait le silence n’a jamais existé. Même si nous crions au silence, le silence ne se fait. Car même au cœur de la nuit, au milieu de nulle part, nous pouvons entendre le vent faire frémir les feuillages, les grillons, les oiseaux et les grenouilles chanter quand viennent les beaux jours. Même jusqu’au son métronome de notre respiration, notre cœur battant ou notre peau frissonner brisent la fraicheur de la nuit silencieuse.

    Le silence ne sera jamais, peut-être seul les sourds connaissent ce son appelé "silence" et encore… Ils peuvent imaginer le bruit que fait chaque mouvement, chaque geste, chaque chose et y associer un son, même inaudible, même muet. Le silence n’existe pas. Et si un jour, nous l’entendions, il nous réveillerait sûrement. Il nous glacerait le sang, car le silence n’est pas naturel.

    Alors pourquoi parler de silence, quand on le craint et qu’on ne peut le saisir ? Le silence est plus précieux que l’or, s’il est si rare qu’on ne peut l’obtenir. Pourtant on hurle toujours au silence sur cette Terre, alors que ce que l’on désire... c’est juste du calme, un peu de tranquillité, de paix et un son en sourdine, délité, apaisé. Cependant on demande encore et toujours ce silence, synonyme de mort et d’anormalité. Si nos acouphènes bourdonnent, nous ne connaitrons plus jamais un semblant de silence. Ce silence fabriqué, ce silence incertain qui fredonne encore et dont on ne voit pas la fin.

    Pardonnez ce silence, mais si l'on se tait, c’est pour éviter de dire ce qui pourrait fâcher... Voyez-vous quand on ne sait pas retenir sa langue, dire des mensonges et enjoliver sa voix, on préfère le silence. Et si nous ne savions parfois, plus nous taire et passer sous silence ? S'il fallait briser le silence pour ne se taire plus encore au delà… Pour ne plus cautionner ce silence, ne plus y être réduit et s'insurger soudain.

    On m’avait appris pourtant « Quand on ne sait pas on se tait », on m’avait appris le silence, mais aussi la vérité. Si j’hésite, si je doute, j’ai besoin d’y penser, permettez en silence que j’y songe en paix…

     

    L'Utopim'ste

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires