• Petite escapade dans le Ruhrgebiet

    Cela faisait un moment que je ne nous avais pas raconté un de mes weekends, en mode découvrir un nouveau bout de l'Allemagne. C'est chose faite ce mois-ci ! Puisque je me suis rendue fin octobre à Bonn en compagnie de l'Apfelschorlette que j'étais ravie de retrouver pour discuter, puisque nous nous étions vues pour la dernière fois en juillet à Marbourg ! C'est vous dire.

    C'est parti pour un petit carnet de voyage direction le Ruhrgebiet. :) Nous avons entamé les hostilités dès le vendredi soir, autour de notre traditionnel resto de sushi. Pour ce premier jour nous avons donc parcouru le centre ville de Bonn, en fin de journée et surtout de nuit. La première impression c'est que c'est une ville fourmillante mais un peu grise, un peu du à la météo je l'avoue... qui a l'air d'avoir réussi à préserver des petites parcelles de ses bâtiments anciens lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le lendemain nous avions rendez-vous avec un de mes amis, Drache qui a déménagé récemment sur Bonn, nous comptions sur lui pour la visite. Mais il nous a avoué être désolé de ne connaître que l'université et la Mensa XD. Faisant un tour rapide devant l'université en coupant par le centre ville, nous nous rendons à Köln (Cologne) qui est à seulement trente minutes en S-bahn (train régional) de Bonn. Avec les travaux c'est un peu plus compliqué de s'y rendre mais on arrive au but : le Dom impressionnant et imposant de Köln. Nous pénétrons dans l'enceinte, où se déroule une messe, qui ne nous a pas permis de circuler dans l'église et c'est bien normal !

    Das Bonner MünsterKölner Dom

    Bonn possède une église romane qui m'avait semblé elle aussi imposante, das Bonner Münster, et pour cause c'est une des plus anciennes églises catholiques d'Allemagne, elle date du XIème siècle, fait plus de 80 mètres de haut ce qui en soit pour une église romane est étonnant... et le rendu de la massivité du bâtiment en face de la grande place vide en dessous, lui donne un certain cachet non négligeable. Pourtant elle n'est presque rien face au géant Kölner Dom, lui, d'architecture gothique, beaucoup plus travaillés dans les détails des statues et gravures en pierre qui l'ornent et surtout trois fois plus haut ! L'église atteint les 250 mètres, juste pour vous donner un ordre d'idée Notre-Dame de Rouen n'est qu'à 150 mètres... Et c'est la plus haute de France, cette petite joueuse !

    Nous nous sommes ensuite baladés sur les bords du Rhin, avant de repartir  pour Bonn et son magasin de stock "Haribo", que l'Apfelschorlette a dévalisé pour sa famille, ses élèves, ses collègues et un peu pour elle aussi ! Après un dernier café nous avons laissé Drache retourner travailler pour l'université pour nous diriger nous même vers Bad Honnefune de nos collègues de l'échange nous attendait avec toute sa petite famille. Nous nous sommes rendus dans le marché de la Saint Martin, un pré-marché de Noël très sympathique. Ils nous ont ensuite proposé l'ascension du Drachenfels pour le dimanche, que nous avons accepté avec plaisir.

    Dans l'antre de la Hauptbahnhof de BonnCologne vue depuis les rives du RhinLe chemin d'Adenauer dans Bad HonnefVue sur la vallée du Rhin depuis le Drachenfels

     

    C'est ainsi que nous sommes revenues le lendemain, en longeant le Rhin en S-bahn, pour nous mettre en route sur les traces des légendes allemandes ! Deux en particulier : celle de Konrad Adenauer, qui a vécu à Bad Honnef, on peut donc y trouver sa maison, où il a reçu Chruchill notamment ! Mais aussi un musée qui lui est entièrement dédié ainsi que sa tombe familiale. Y sont enterrés ses deux femmes, son fils et son père par exemple si vous aimez les arbres généalogiques ^^ Et celle de Siegfried, qui vainquit le dragon Fáfnir sur le Drachenfels (le rocher du dragon), une colline de quelques 300 mètres située dans les Siebengebirge (les sept montagnes) et qui surplombe Bad Honnef et la vallée du Rhin. Pour plus d'information je vous renvoie directement aux contes et légendes des Nibelungen qui racontent ces prouesses.

    C'était weekend venteux et un peu très frileux, mais nous avons tout de même eu droit à une vue plutôt dégagée sur la vallée du Rhin, à l'entrée justement de ce que l'on appelle le "Rhin romantique" et j'ai vite compris pourquoi lorsque j'ai trouvé aux paysages, des petits airs des peintures de Caspar David Friedrich, peintre romantique allemand du XIXème siècle. Jugez-en ci-dessous par vous même. ;)

    Caspar David FriedrichDrachenfels

     

    « Des sablés au Matcha pour toutes les occasions !En direct du Main : une dose de Gute Laune (bonne humeur) ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nüddeline
    Mardi 21 Novembre 2017 à 08:27

    Belle visite ! Ya plus qu'à aller à Rouen pour comparer du coup :p

      • Jeudi 23 Novembre 2017 à 15:02

        Haha oui exactement :)

    2
    Mercredi 27 Décembre 2017 à 22:48
    Apfelschorlette

    Je prends à peine enfin le temps de lire ton article ! Très beau résumé, bien illustré avec tes photos dont toi seule as le talent. Le mien viendra... un jour !

    Quel plaisir de replonger dans ce week-end, vivement le prochain... à Paris ? ;-)

      • Jeudi 28 Décembre 2017 à 16:15

        Merci :) On ne sait jamais toutes les possibilités restent ouvertes ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :